Ajouter un commentaire

Afrique: Les fonds d'investissement peuvent jouer un rôle moteur dans la transition verte

  • Posted on: 7 October 2021
  • Updated on: 7 October 2021
  • By: radmin

Les fonds d'investissement durables doivent changer d'échelle pour faciliter une transition réussie vers une économie verte

Le passage à des émissions nettes nulles de gaz à effet de serre nécessite des changements sans précédent au niveau des entreprises et des États, ainsi qu'un surcroît d'investissements à hauteur de 20 000 milliards de dollars sur les deux prochaines décennies. Il faudra prendre des mesures budgétaires décisives pour faciliter la transition verte, et adopter en complément un vaste ensemble de politiques réglementaires et financières.

Le secteur mondial des fonds d'investissement, qui pèse 50 000 milliards de dollars, et en particulier les fonds durables, peuvent jouer un rôle essentiel dans le financement de la transition vers une économie plus verte, et permettre d'éviter les effets les plus graves du changement climatique, comme le montrent nos récentes analyses publiées dans le Rapport sur la stabilité financière dans le monde du FMI.

Les fonds durables se distinguent des fonds ordinaires dans la mesure où leur recherche de rentabilité s'accompagne d'objectifs de durabilité. Au sein de cette vaste catégorie, certains fonds poursuivent des objectifs spécifiquement environnementaux, et une autre sous-catégorie se consacre explicitement à l'atténuation du changement climatique.

Gérance climatique et financement des entreprises

Le rôle positif de ces fonds est directement lié à leur capacité à influencer le secteur privé. La gérance, qui passe par des relations directes avec les entreprises et le vote par procuration, permet aux fonds d'investissement d'influer sur les pratiques des entreprises en matière de développement durable. Ainsi, en début d'année, des investisseurs militants ont pris de cours les secteurs de l'investissement et de l'énergie en obtenant des sièges au conseil d'administration d'Exxon Mobil dans le but de faire évoluer la stratégie de l'entreprise en matière de climat.

La dernière édition du Rapport sur la stabilité financière dans le monde montre que les fonds d'investissement ont de plus en plus recours au vote par procuration pour influer sur les décisions des entreprises en matière climatique. Les fonds d'investissement classiques ont voté pour près de 50 % des résolutions des actionnaires en faveur du climat en 2020, contre seulement 20 % en 2015. Les fonds durables ont fait encore mieux, en approuvant 60 % de ces résolutions, et les fonds environnementaux se sont même approchés des 70 %.

En outre, étant donné la popularité grandissante de l'investissement dans des fonds durables, les entreprises les mieux notées sur le plan de la durabilité ont davantage de capitaux à leur disposition, ce qui leur permet d'émettre davantage d'obligations et d'actions... Lire davantage sur All Africa

Source: All Africa 

TOP