Banky Foiben'i Madagasikara

Sub-region: 

madagascar-Mr Henri Rabarijohn

Gouverneur

M. Henri Edmond Rabarijohn

Siège 101 Antananarivo, Madagascar
Création 1973
Monnaie Ariary - MGA (Code ISO)
Site internet www.banque-centrale.mg

 

Après la sortie de Madagascar de la zone franc, la Banque Centrale de Madagascar fut créée le 12 juin 1973 par l'ordonnance n° 73/025 définissant ses statuts. Elle a pris la succession de l'Institut d'Emission Malgache. Cette ordonnance a été remplacée par la loi n° 94-004 du 10 juin 1994, laquelle définit les statuts de la Banque Centrale de Madagascar et consacre son indépendance en matière de politique monétaire.

Suivant l'article 6 de son statut, la Banque Centrale de Madagascar a pour mission générale de veiller à la stabilité interne et externe de la monnaie. A ce titre, elle élabore et met en oeuvre la politique monétaire.

Elle assume les fonctions suivantes :

  • elle exerce le privilège d'émission de billets de banque et de pièces de monnaie ayant cours légal sur le territoire de Madagascar ;
  • elle est la banque des banques ;
  • elle est la banque de l'Etat ;
  • elle gère la réserve nationale de change ;
  • elle est garante du bon fonctionnement du système bancaire et financier ;
  • elle veille au bon fonctionnement du système des paiements ;
  • elle assure le Secrétariat Général de la Commission de Supervision Bancaire et Financière.

La Banque Centrale de Madagascar possède :

  • deux organes de décision : le Gouverneur assisté d'un Directeur Général et du Conseil d'Administration ;
  • et un organe de surveillance : les Censeurs.

La Banque Centrale de Madagascar est structurée comme suit :

  • des Directions centrales chargées, chacune en ce qui la concerne, des opérations financières dans le territoire et avec l'étranger, de la conception et de l'exécution de la politique monétaire, de l'exécution du budget et de la gestion des ressources humaines, du traitement et de la fiabilisation des informations ;
  • treize représentations territoriales réparties dans toute l'île et dont la fonction principale est l'approvisionnement des régions en signes monétaires et la collecte des informations économiques et financières nécessaires à la conduite de la politique monétaire ;
  • et le Secrétariat Général de la Commission de Supervision Bancaire et Financière (CSBF).

La monnaie malgache

Historique de la monnaie malgache

Avant la colonisation

On attribue aux immigrés arabes et persans installés sur les côtes Nord-Est de l’Ile dès le XIIe siècle, et peut-être même dès le Xè siècle, l’introduction des premières pièces de monnaie à Madagascar. Mais ce n’est qu’au XVIIe siècle qu’elles commencèrent à se répandre dans tout le pays. Prises d’abord comme bijoux et objets de curiosité, les pièces d’argent furent acceptées peu à peu par les habitants comme marchandise dans les opérations de troc.

Jusqu’en 1926, Madagascar n’a pas connu de monnaie qui lui soit propre. En effet, la Monarchie, pendant le XIXe siècle, malgré quelques essais, ne put se créer une monnaie qui lui soit propre. Les signes monétaires utilisés étaient alors constitués par des pièces d’argent européennes ou américaines. La plus courante fut d’abord la piastre d’Espagne, puis à partir de 1855, la pièce française de 5 francs. Il est à noter que seules les pièces d’argent étaient utilisées.

Le Code de 305 articles, promulgué le 29 mars 1881 sous le règne de Ranavalona II, déterminait officiellement la liste des monnaies admises dans la circulation : "Les piastres quelles qu’elles soient : Ngita (piastres espagnoles), Tanamasoandro (piastres mexicaines), Tsangan’olona (piastres françaises de 5 francs, des 2è et 3è Républiques), Tokazo (piastres boliviennes), Malamakely (pièces du Consulat et du 1er Empire), Behatoka, (pièces à l’effigie de Louis XVIII), ou Tombotsisina (pièces de l’Union latine), doivent être acceptées au même taux et échangées de même du moment qu’elles sont de bon aloi".

La monnaie divisionnaire n’existait pas. Celle-ci était remplacée selon la tradition, par des fragments de piastres depuis le règne du roi Andriamasinavalona (1675-1710). Une piastre pouvait être subdivisée en 720 parties dénommées variraiventy. Selon la tradition, ce fut le roi Andrianampoinimerina (1787-1810) qui, le premier, réglementa les balances et les poids utilisés pour estimer la valeur de la monnaie coupée. Auparavant, ceux-ci n’étaient pas uniformes. Cette réglementation se poursuit sous les règnes des souverains successifs (Ranavalona 1ère, Ranavalona Il et Ranavalona III).

Durant la période coloniale (1895-1960)

La période qui suivit la proclamation de la Loi d’annexion (26 août 1896) fut marquée par l’introduction à Madagascar de la monnaie française (surtout de la monnaie divisionnaire) qui entraîna le retrait de la monnaie coupée.

Pendant la Première Guerre Mondiale, pour remédier à l’insuffisance de monnaie divisionnaire, le Gouvernement général de Madagascar autorisa l’émission d’une monnaie de nécessité constituée par des timbres-poste de 0,05F, 0,10F, 0,25F, 0,50F, 1F et 2F collés sur un carton fort portant au dos le dessin d’un chien, puis celui d’un boeuf. Ils ont été retirés de la circulation à partir de 1922 pour être remplacés par les jetons des Chambres de Commerce de France, en bronze d’aluminium, de 2F, 1F et 50 centimes, et par les pièces de nickel de 25, 10 et 5 centimes.

La loi du 22 Décembre 1925 portant création d’une banque d’émission, la Banque de Madagascar , institua pour la première fois une monnaie spécifiquement malgache, le "FRANC", possédant ses signes monétaires distinctifs. C’étaient des billets de 5F, 10F, 20F, 50F, 100F, et 1 000F.

De l’indépendance à nos jours

A la suite de l’accession de Madagascar à l’indépendance le 26 Juin 1960, il fut créé l’Institut d’Emission Malgache qui assurait, dans le cadre de la Zone Franc, l’émission d’une monnaie malgache.

A compter du 1er Juillet 1963, la monnaie ayant cours légal sur le territoire de la République Malgache prit la dénomination de "Franc malgache" (Fmg). Les premiers billets de 100F et de 50F portant l’inscription "Famoahambolan’ny Repoblika Malagasy" (Institut d’Emission Malgache) furent émis en 1964. Puis, en 1965, ce fut le tour des pièces de IF et 2F ; en 1966, les billets de 1 000F et la pièce de 5F et en 1970, les pièces de 10F et 20F.

Lorsque Madagascar quitta la Zone Franc en 1972, le Franc Malgache fut déclaré inconvertible en Novembre de cette année et un système de réglementation des changes fut mis en place. La Banque Centrale de la République Malgache (créée par l’ordonnance n°73-025 du 12 Juin 1973), qui devint plus tard la Banque Centrale de Madagascar (créée par la loi n°94-004 du 10 juin 1994) prit la relève de l’Institut d’Emission Malgache dans le domaine de l’émission des billets et pièces ayant cours légal à Madagascar. L’unité monétaire est demeurée le Franc malgache (Fmg), ayant pour code ISO le sigle MGF.

Depuis le 31 juillet 2003, l’unité monétaire malgache est devenue l’ARIARY (Ariary = 5 Francs malgaches), ayant pour code ISO le sigle MGA, à l’occasion du lancement de l’Ariary fiduciaire. A partir de cette date, furent émis de nouveaux billets de banque libellés en Ariary, mais comportant la contre-valeur en Franc Malgache écrite en petits caractères sur chacune des deux faces. Notons que les billets de banque des gammes précédentes étaient libellés en Franc Malgache avec mention de la contre-valeur "Ariary" écrite en chiffres et/ou en lettres en petits caractères.

Après une période transitoire durant laquelle tous les prix devaient être libellés dans les deux unités monétaires (ARIARY et Fmg), le basculement définitif vers l’Ariary fut opéré le 1er Janvier 2005 à l’occasion du passage à l’Ariary scriptural, suivant les dispositions du Décret n°2003-781 du 08 Juillet 2003.

Il convient de noter que cette unité monétaire était en fait déjà couramment utilisée depuis fort longtemps par une grande partie de la population, surtout dans les zones rurales.

A l’heure actuelle, la circulation fiduciaire malgache est composée des billets et pièces ci-après :

Billets Pièces
10 000  ARIARY 250 FMG
5 000  ARIARY 100 FMG
2 000  ARIARY 50 FMG
25 000  FMG 25 FMG
10 000  FMG 20 FMG
5 000  FMG 10 FMG
2 500 FMG 10 FMG
1 000 FMG 5 FMG
500  FMG 2 FMG
100  FMG 1 FMG
50 FMG  

Le pays en bref

Situation géographique
Madagascar est une île de l’Océan Indien, située entre 12° et 25° de latitude Sud et 43° et 51° de longitude Est, à 400 km des côtes orientales africaines, auxquelles elle est séparée par le Canal de Mozambique.

Superficie
592 000 km², sur 1 500 km du Nord au Sud.

Climat
Présente deux saisons bien distinctes : sèche d'avril à octobre, et pluvieuse avec cyclones de novembre à mars.

Population
Estimée à 20,1 millions d’habitants (mi-2010), se concentre dans la région orientale et sur les hautes terres centrales.

Langue officielle
Malgache (pays francophone)

Capitale
Antananarivo (ex-Tananarive), environ à 10 heures d’avion de l’Europe.

Villes importantes
Toamasina (ex-Tamatave à l’Est), Mahajanga (ex-Majunga à l’Ouest), Fianarantsoa (Hautes terres centrales), Antsirabe (Hautes terres centrales), Antsiranana (ex-Diégo Suarez au Nord), et Toleara (ex-Tuléar au Sud).

Principaux ports
Toamasina (Est), Mahajanga et Nosy-Be (Nord-Ouest), Antsiranana (Nord) et Toleara (Sud).

Unité monétaire
Depuis le 31 juillet 2003, l’« Ariary » est l’unité monétaire, en remplacement du FMG (Ariary = 5 Fmg). Après une période transitoire durant laquelle tous les prix devaient être libellés dans les deux unités monétaires (Ariary et Fmg), le basculement définitif vers l'ariary fut opéré le 1er  janvier 2005.

PIB (2012)
Estimé à 21 773,6 milliards d’ariary.

Principales productions
Riz,  vanille, café, canne à sucre, bovins, chromite et graphite.

Principaux indicateurs nationaux

Dernière mise à jour : 16-04-2014

Ce sont les principaux indicateurs économiques de Madagascar à une période donnée.

Indicateurs économiques
Les indices de l’activité économique sont des grandeurs économiques qui permettent d’apprécier rapidement l’évolution des principales données de l’économie nationale au cours de la période donnée.

Fichier attachéTaille
PDF icon Indicateurs économiques35.19 KB

Rapports annuels

Les rapports annuels retracent l’evolution économique et monétaire de la période donnée, ainsi que le compte-rendu des opérations de la Banque Centrale de Madagascar.

Ils sont disponibles sur le site de la Banque Centrale de Madagascar indiqué par le lien ci-après :
http://www.banque-centrale.mg/index.php?id=m6_4

 

Statistiques

Les statistiques portent sur un ensemble de onze tableaux concernant  :

  • La monnaie et les taux d'intérêts
  • La production et les prix
  • Le secteur extérieur
  • Les taux sur les Bons du Trésor par Adjudication

Finances publiques

Fichier attachéTaille
PDF icon Taux sur les Bons du Trésor par Adjudication62.32 KB

Monnaie et Crédit

Cinq tableaux portent sur la monnaie et les taux d'intérêts :

Taux débiteurs des banques de dépôts
Evolution mensuelle :

          -Taux de base des banques de dépôts
          -Taux de crédit à court, moyen et long terme
          -Taux de certains crédits spécifiques

Ressources du système monétaire et ses contreparties: Evolution mensuelle des agrégats monétaires et de leurs contreparties

Taux du marché monétaire
Evolution mensuelle des taux suivants :

-Taux directeur de la Banque Centrale
-Taux sur les échanges entre banques

Taux créditeurs des banques de dépôts: Evolution mensuelle des taux sur les dépôts (en monnaie locale et en devises) et sur les bons de caisse

Secteur Extérieur

Quatre (4) tableaux sur le secteur extérieur :

  1. Balance des paiements
  2. Principaux produits d'exportation
  3. Exportations : valeurs FOB par groupement d'utilisation
  4. Importations : valeurs CAF par groupement d'utilisation

 

Balance des paiements

La Balance des paiements de Madagascar présentée suivant la nouvelle méthodologie de la cinquième édition du manuel de la Balance des Paiements du Fonds Monétaire International (FMI).

Exportations : valeur FOB par groupement d’utilisation

Evolution mensuelle des exportations libellées en valeur FOB de produits classés en 5 groupements d’utilisation :alimentation, énergie, équipements, matières premières et biens de consommation.

Principaux produits d’exportations

Evolution mensuelle des exportations des 14 produits suivants : café vert, vanille, clous de girofle, poivre, crevette, sucre, viande, cacao, tissu de coton, fibres de sisal, produits pétroliers, chromite, graphite, essence de girofle.

Importations : valeur CAF par groupement d’utilisation

Evolution mensuelle des importations de 5 groupements d’utilisation :

  • Alimentation
  • Equipements
  • Matières premières
  • Biens de consommation

Secteur Réel