Afrique: Les femmes peuvent changer la face de l'Afrique avec un accès suffisant au financement

  • Posted on: 25 April 2019
  • By: radmin

Marrakech, le 16 avril 2019 (CEA) - L'accès des femmes africaines aux financements est essentiel pour que le continent puisse atteindre les Objectifs de développement durable, déclare ce mardi, la Secrétaire exécutive adjointe de la Commission économique pour l'Afrique (CEA), Giovanie Biha.

S'exprimant lors d'un évènement pour discuter du African Women Leadership Fund (AWLF) à Marrakech, au Maroc, en prévision du cinquième Forum régional africain pour le développement durable (FRADD), Mme Biha dit que l'adoption de mesures appropriées pour intégrer la problématique hommes-femmes dans les économies africaines entrainera l'inclusion financière, garantira l'autonomisation économique des femmes et la réalisation des ODD, contribuant ainsi à changer le visage du continent.

Selon le rapport de la CEA sur les femmes africaines (AWR 2013), l'incapacité à intégrer l'égalité hommes-femmes et l'autonomisation des femmes dans les économies nationales a coûté aux pays africains une perte de productivité combinée de 95 milliards de dollars par an.

« Ceci est un indicateur du fait que l'exclusion financière des femmes n'est pas une option pour notre continent », indique Mme Biha, ajoutant que le Fonds en question est un fonds d'impact visant à renforcer l'autonomisation économique des femmes et à accélérer l'émergence de gestionnaires du fonds pour les femmes africaines qui à leur tour investiront et développeront des entreprises et des micro-entreprises dirigées par des femmes africaines.

Au cours de la prochaine décennie, le fonds aura investi jusqu'à 500 millions de dollars dans des entreprises appartenant à des Africaines et dirigées par celles-ci.

Le fonds repose sur six piliers :

  • Fournir aux femmes entrepreneurs africaines l'accès à un capital durable ;
  • Donner aux coopératives africaines l'accès à un capital durable ;
  • Réduire les obstacles à l'entrée des gestionnaires d'actifs compétents axés sur les femmes dans des entreprises détenues par des femmes et dirigées par des femmes ;
  • Fournir une assistance technique pour accélérer la courbe d'apprentissage de la gestion de fonds et soutenir la croissance et l'expansion ;
  • Fournir un capital de départ pour développer un bilan et accélérer la collecte de fonds et d'envergure ;
  • Mettre l'accent sur la durabilité et l'évolutivité de la plate-forme.

La CEA soutient la mise en place du fonds innovant, une idée originale de la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies, Amina J. Mohammed, du Président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat et de AWLN... Lire davantage sur All Africa

 

TOP